• christophegervot

Du vieillissement de toutes et tous, notamment dans les puissances spatiales


Le temps humain, mesuré par nos appareils de mesure du temps que l’on découpe sur Terre selon la durée entre les levers et les couchers du soleil, et qui nous donne un repère commun, est en fait lié à la vitesse de notre vieillissement, déterminé par notre biologie et, je crois, par nos gênes, disent les scientifiques. Un film que j’ai vu à la télé montrait un voyage au fuel dans l’univers, avec une circonstance où le temps que passaient des humains à la surface d’une planète énorme ne devait être que très court car l’attente de celui qui les attendait en orbite dans leur vaisseau allait être très longue. Ils disaient : 20 minutes sur la planète équivalait à 40 ans à attendre en orbite.

Je pense que cela était dû à la durée du voyage en raison de l’éloignement nécessaire du vaisseau par rapport à une très grosse planète à la force de gravité importante. Mais si l’un d’eux attendait 40 ans, alors les voyageurs vieillissaient aussi de 40 ans.

Sur Terre, c’est pareil : nous vieillissons toutes et tous à la même vitesse.

Plus de 8 ans pour un psychanalyste, c’est plus de 8 ans pour tout le monde.

Mais plus de 8 ans pour un psychanalyste névrosé qui travaille et a des amis et des loisirs, et qui se forme en apprenant de toutes ces expériences que lui procurent la réalité et la vie peuvent être rapportés à la souffrance de bien des autistes qui n’ont aucune qualité de vie.

Réclusion criminelle à perpétuité, c’est long de la même façon pour toutes et tous.

Christophe Gervot, psychanalyste, écrivain, traducteur, formateur, musicien auteur, artiste plasticien tous médiums, artiste auteur d’œuvres numériques vidéos, le 09/09/2020, publié le 10/09/2020.

6 vues

©2019 par Christophe Gervot. Créé avec Wix.com