• christophegervot

4 pages de mon nouveau tapuscrit, 2 : page 55 : Nous ne voulions pas / We didn't want / No queríamos

Mis à jour : sept. 16

Page / page / página 55



Les êtres qui ne voulaient pas

Non, nous ne voulions pas, le dire – ce ne fut fait ?

Ce le fut – je l’ai dit, là où jamais je n’aurais cru.

Le faire.

Devant vous, devant toi qui es là, parfois, à ne pas comprendre, à ne pas entendre, à ne pas – allez, je veux le dire, te le dire, à toi qui es là, parfois, à ne pas comprendre, à ne pas entendre, à ne pas – allez, dites-lui que nous ne voulons pas, que je ne veux pas, choisir, le choisir, te choisir – allez, dites-lui que nous ne voulons pas, que je ne veux pas, fais-le toi, ce vouloir, si tu peux, car après-tout, peux-tu -allez, je lui dis : peux-tu vraiment, faire ce que tu pourrais faire, on nous dit, depuis tout petits, que c’est toi qui fais ça, tout seul, et on te laisserait, le faire – peux tu, pourrais-tu le faire ?

Et nous le faire ?

A nous, qui ne voulions pas, le dire – et ce fut fait, et même pire. Vraiment pire. Pire je te dis – allez, je te le dis : je veux certaines fois, et je ne veux pas, souvent, devant toi qui es là, parfois, toujours, à ne pas comprendre, à ne pas entendre, à ne pas.

Allez, tu partiras.

Et on rira.

L’écrire

Et surtout je l’écris, j’y compte, tu peux le lire, tu y comptes ? Ou pire ? Vraiment pire. Pire je te dis – allez, je te le dis : je veux certaines fois, et je ne veux pas, souvent, devant toi qui es là, parfois, toujours, à ne pas comprendre, à ne pas entendre, à ne pas.

En vivre ?

Tu nous le dois.

Et moi, je ne te dois.

Rien. Ou pire, Vraiment pire. Pire je te dis – allez, je te le dis : je veux certaines fois, et je ne veux pas, souvent, devant toi qui es là, parfois, toujours, à ne pas comprendre, à ne pas entendre, à ne pas.

Et pourtant,

Pire, vraiment pire, c’est pour mourir.

Christophe Gervot, écrivain, traducteur, psychanalyste, le 25 août 2020.

7 vues

©2019 par Christophe Gervot. Créé avec Wix.com